Avant d'entamer un nouveau bavardage gourmand, je voulais de nouveau souhaiter un grand bonjour aux quelques personnes qui se baladeront par mon blog et qui s'apercevront que bien des goûters ont passé depuis mon dernier post. Comment vous expliquer en quelques mots cette disparition temporaire ? : Capes + travail à mi-temps + gourmandises avalées avant que la photo ait été prise + ... tout un tas de péripéties qui ont pris en otage mes moments de repos mais pas mes papilles folles de sucre.

     Mais aujourd'hui le temps (assez changeant pour ne pas me donner envie de me promener) et ses quelques éclaircies ("suffisantes" pour capturer cette fois-ci les petits plats) m'ont fait farfouiller du côté mes placards à la recherche d'une recette perdue (une de mes innombrables madeleines de Proust à moi).

     Raffolant des sablés que l'on trempote dans le thé ou le chocolat chaud, je vous fais partager celle-ci légère et parfumée à souhait.

IMG_3079

Pour une douzaine de galettes toutes rondes, il vous faut :

  • 200 g de farine.
  • 60 g de poudre d'amande.
  • 65 g de sucre glace.
  • 110 g de beurre fondu.
  • 2 c.à s. d'eau de fleur d'oranger.
  • 1 sachet de sucre vanillé.
  • 2 c.à s. d'huile de tournesol.

     Mélangez farine, poudre d'amande et sucre glace. Ajoutez en mélangeant le beurre fondu, puis le sucre vanillé et l'eau de fleur d'oranger. En dernier versez l'huile sur la pâte obtenue et amalgamez-la à la préparation. Attention la préparation ne doit pas être trop humide mais légèrement sablonneuse de manière à pouvoir former des boules de pâte qui se tiendront à la cuisson, ne s'affalant que légèrement.

     Préchauffez le four à 180°. Couvrez la plaque du four d'un papier cuisson.

     Formez avec la paume des mains de belles boules bien rondes. Ces boules doivent être bien lissées, et leur surface doit être légèrement huileuse. Déposez-les sur la plaque et enfournez 10-15min, jusqu'à ce que les galettes bombées se colorent légèrement.

     Elles se dégustent aussi bien tout juste sorties du four que refroidies ; une boîte en fer sera parfaite pour les conserver quelques jours si les gourmands n'ont pas tout picoré entre temps.